Archives de catégorie : Franck Ancel

Mercredi 13 avril : Franck Ancel

Que resterait-il d’une scénographie qui s’autoriserait d’elle-même ? Un degré zéro dont il nous faut encore chercher l’origine dans l’année fondatrice de 1987 que Franck Ancel a vécue à Bordeaux, entre les néons de Mario Merz et les bruits de JM Vivenza. Si Jacques Lacan introduit la lettre Sigma à partir de James Joyce dans son analyse de son œuvre comme symptôme, Franck Ancel a effectué une boucle sur un autre Sigma, le festival de Bordeaux, l’inconscient culturel de cette ville. Franck Ancel a déjà plusieurs fois parlé du Code Source (*) mais cette fois, il pose l’idée d’un jeu entre toutes les personnes présentes. Il tentera avec les participants de nouer, entre 1987 et 2017, trente de ses projets mis à l’épreuve de la discussion, sans aucun document visuel ou sonore autre que sa parole. Il vous invite à participer en 2 heures et 5 minutes, le temps qu’il faudra prochainement en TGV entre Paris et Bordeaux, à venir échanger autour d’une pratique et d’une théorie de l’espace qui s’écrit actuellement, entre une thèse de doctorat et une première monographie à l’horizon 2017. Cette séance à l’Entrepôt Lainé est aussi une invitation à expérimenter des œuvres, hors les murs et/ou limites dont l’histoire ne s’arrête pas depuis Le Livre de Stéphane Mallarmé, face à la technologie contemporaine.

(*)http://franckancel.tumblr.com/post/49257933823/code-source

Franck Ancel explore la numérisation avec des créations post-scénographiques. Il interroge tant le visiteur que le spectateur, par un prisme créatif, hors des frontières, dans une mise en réseaux de données post-médiatiques. Cela trace une ligne de crête depuis les avant-gardes artistiques du siècle dernier jusqu’aux récentes mutations de la création contemporaine à l’échelle planétaire. Ses multiples communications ou divers commissariats, naviguent entre théorie et pratique, du champ culturel à l’art d’aujourd’hui. Certaines de ses œuvres font partie de collections privées et il produit également des multiples en édition limitée à 27 exemplaires. Sa vision respire ainsi une intacte jeunesse, en face de l’authenticité de certains êtres et espaces, toujours en mouvement.

À la croisée de l’histoire, de la théorie et de la pratique, le séminaire d’histoire de l’art contemporain animé par Richard Leeman s’adresse aux étudiants de master et aux doctorants d’arts plastiques et d’histoire de l’art de l’université de Bordeaux Montaigne, aux étudiants des Beaux-Arts de Bordeaux et plus largement aux amateurs d’art actuelIl se tient au CAPC de Bordeaux, 7 Rue Ferrere, le mercredi à 16h.

Image : Franck Ancel Insight © Nadia Rabhi 2014

Avec le soutien de l’université Bordeaux Montaigne, Direction vivre à l’université, pôle culture et vie étudiante.