Mercredi 11 octobre : Jean-Baptiste Farkas

Le Séminaire sur l’art d’aujourd’hui invite l’artiste Jean-Baptiste Farkas ainsi que, autour de lui : Alexandre Bohn (dir. du FRAC Poitou-Charentes) ; Éric Mangion (dir. du centre d’art de la Villa Arson) ; Ghislain Mollet Viéville (agent d’art) ; François Trahais (doctorant).

Attention : exceptionnellement le séminaire se tiendra à 16h, capc, salle des communications. Il sera suivie d’une visite à la galerie Éponyme (18h15) et à la galerie 5un7 (19h15).

« Je considère que :
L’objet d’art nous encombre, il est devenu superflu.
Le présent nous demande de donner toute son importance à l’action de soustraire.
La conception que l’on se fait de l’auteur est une illusion, un raccourci commode qu’il est à présent indispensable de revisiter.
— Il n’y a plus un auteur unique pour une œuvre unique mais une multiplicité d’auteurs pour plusieurs réalisations potentielles de chaque œuvre.
L’exposition est un idéal dépassé qui doit faire place à d’autres modalités d’action telles que la manœuvre ou l’opération.
— Opérer caractérise une pratique de l’art qui relègue l’art à l’arrière-plan pour tenter de conquérir le terrain de la réalité quotidienne.
Au travers de deux identités, IKHÉA©SERVICES et Glitch, je diffuse des services.
Par « service », j’entends des instructions qui attendent d’être mises en pratique :
N°37
Permissif
S’unir sans réserve à ce qui nous répugne.
Ces deux identités renvoient à deux gestes :
IKHÉA©SERVICES : « rompre l’enchaînement des actions efficaces ».
— Perturber, contrarier.
Glitch : « Beaucoup plus de moins ! ».
— Il y a pléthore de tout. Soustraire est donc LE geste qu’il revient de favoriser.
Écrits pour être mis en pratique, ces modes d’emploi doivent tout à ceux qui, en les réalisant, leur inventent un vécu.
Participer, c’est :
— mettre un mode d’emploi en pratique.
— commander la mise en pratique d’un mode d’emploi.
— proposer un nouveau mode d’emploi.
— proposer la variante d’un mode d’emploi déjà mis en pratique au moins une fois.
— acquérir un de nos services[1].

[1] L’acquisition d’un service et du mode d’emploi qui lui est rattaché ne modifie en rien le fait qu’il soit toujours et partout entièrement libre d’accès. »

(J.-B. F.)

Jean-Baptiste Farkas publie On Words, In Deeds (chez mfc–michèle didier), version anglaise augmentée de Des modes d’emploi et des passages à l’acte. Lancement de l’ouvrage à Printed Matter, New York, le 27 octobre 2017.

En partenariat avec la galerie Eponyme, l’association 5un7 et l’association Maelstrom.

Avec le concours :
– du département des Arts, université Bordeaux Montaigne
– de l’unité de recherche CLARE et de l’équipe ARTES, université Bordeaux Montaigne
– du conseil scientifique de l’université Bordeaux Montaigne
– du pôle culture et vie étudiante, université Bordeaux Montaigne