VENDREDI 21 MAI 2021 Journée d’étudeS : La critique institutionnelle et ses manifestations

La journée d’étude se déroulera sur zoom. Pour recevoir le lien de connexion, merci d’envoyer un mail à juliettepym@hotmail.com.
 
La critique institutionnelle, mouvement contestataire de l’art contemporain s’interrogeant sur les conditions de production et de diffusion des œuvres d’art, fait actuellement l’objet d’une vaste discussion qui reflète la polysémie du terme. Il est en effet défini à la fois comme un mouvement artistique, une méthode d’investigation et de critique, et un mode opératoire pour les artistes et curateurs. Cependant, cette nébuleuse conceptuelle opère dans une géographie incertaine, principalement occidentale mais aux influences et aux ramifications diverses, et dont les manifestations ne sont pas toujours identifiées comme telles. Comment et pourquoi sa construction historique a-t-elle intégré telle pratique plutôt qu’une autre ? Y a-t-il des zones géographiques où la critique institutionnelle serait restée invisible, ou se serait manifestée via des systèmes lexicaux différents ? Peut-on apposer le label « critique institutionnelle » à n’importe quelle manifestation critiquant les institutions ? Cette journée d’étude se propose d’éclairer, à travers diverses manifestations dans des contextes géographiques et historiques différents, les parcours de la critique institutionnelle dans l’histoire de l’art contemporain.
 
 
9h30 – Accueil des participants, Introduction par Juliette Pym, Doctorante, Université Bordeaux Montaigne
 
9h50 – Critique institutionnelle ou affirmation institutionnelle ? 

Jérôme Glicenstein, Professeur, Université de Paris 8
 
10h30 – L’intériorisation de la critique institutionnelle par les curateurs du nouvel institutionnalisme : troisième vague ou nouvelle orthodoxie ?

Nathalie Desmet, Maîtresse de conférences, Université de Paris 8
 
11h10 – Discussion et pause
 
11h20 – Le statut de l’espace public face aux enjeux de la critique institutionnelle : INSIDE_FABRIKA_OUTSIDE (2012) et des tendances actuelles en art contemporain russe

Natalia Smolianskaïa, Professeur associé, Haute Ecole d’Economie, Moscou
 
12h00 – Le projet performatif – la critique institutionnelle internalisée ? 
Ekaterina Shcherbakova, Doctorante, Université de Paris 8
 
12h40 – Discussion et fin de la première demi-journée
 
14h30 – Du champ sociologique au champ artistique : la pensée de Pierre Bourdieu dans les pratiques de Hans Haacke et Andrea Fraser

Marilou Martinez Soum, Autrice, Montpellier
 
15h10 – Splendeur et misère d’un ralentissement

Jean-Baptiste Farkas, Artiste, Paris
 
15h50 – Discussion et pause
 
16h – Marcel Broodthaers, ou de la difficulté d’appliquer des étiquettes
Nicolas Fourgeaud, Enseignant, Haute école des Arts du Rhin, Strasbourg
 
16h40 – Redessiner les périmètres de la critique institutionnelle avec André Cadere 

Frédéric Herbin, Enseignant, Ecole nationale supérieure d’art de Bourges
 
17h20 – Discussion et clôture (18h)
 
 
Journée organisée par Juliette Pym dans le cadre du Séminaire sur l’art d’aujourd’hui, avec le soutien de l’Université Bordeaux Montaigne et de l’équipe de recherche CLARE-ARTES
 
Informations et contact : juliettepym@hotmail.com
Image de couverture : Andrea Fraser, Museum Highlights: A Gallery Talk, 1989, Philadelphia Museum of Art, Philadelphia, PA, USA.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.